Quelle huile choisir en cuisine ?

huile cuisine

Pour rester en bonne santé, il est important de choisir la bonne huile à utiliser en cuisine au quotidien. On sait que l’huile d’olive est bonne pour le cœur et l’huile de palme est à éviter mais comment s’y retrouver entre les huiles de tournesol, d’arachide, de colza, d’olive et comment choisir la bonne huile ?

Il est important de savoir quelles sont les huiles qui sont bonnes pour la santé (toujours en consommation modérée) et celles qu’il est préférable d’éviter. Toutes les huiles végétales ne sont pas bonnes pour la santé, ni parfois pour l’environnement.

Pour la consommation courante en cuisine, on recommande d’utiliser l’huile d’olive ou l’huile de colza ou un mélange d’huile d’olive et d’huile de colza (40%-60%).

Pour les salades, les accompagnements crus, les tomates, salade verte, entrées froides, on recommande une huile d’olive extra vierge de très bonne qualité ou de première pression à froid. En effet, comme elles sont très parfumées, on en utilise moins et elles n’ont pas subit de transformation chimique qui peuvent altérer la qualité de ces huiles.

L’huile d’olive extra vierge est riche en acide gras monosaturés qui aident à lutter contre le mauvais cholestérol et à augmenter le bon cholestérol. Elle est aussi riche en antioxydants et les populations qui consomment une alimentation riche en huile d’olive vivent plus longtemps (comme la Crète par exemple).

On peut aussi remplacer le beurre par de l’huile d’olive dans la préparation des gâteaux et pâtisseries.

L’huile de colza a un point de fumée élevé ce qui en fait une huile idéal pour la cuisson et la friture. Elle est aussi riche en oméga 3. Son gout est neutre donc elle n’altère pas le gout des préparations. On peut aussi l’utiliser à la place du beurre dans les gâteaux. Elle n’a pas tous les antioxydants de l’huile d’olive mais elle se conserve longtemps et comme elle est riche en oméga 3, elle est bonne pour le cœur et la santé du cerveau. Elle peut s’utiliser pour la cuisson, la friture ou en assaisonnement.

Les huiles à éviter sont les huiles de palme ou l’huile de soja. On utilise rarement l’huile de palme à la maison mais elle se retrouve dans de nombreux produits du commerce comme les biscuits, pâtisseries ou les chips. Elle est riche en acides gras saturés et sa production est dangereuse pour l’environnement.

-